Raids de la coalition sur Sanaa au Yémen: 45 morts, dont 20 civils

Raids de la coalition sur Sanaa au Yémen: 45 morts, dont 20 civils

Photo: Keystone

Au moins 45 personnes ont été tuées dimanche dans des raids menés par la coalition sous commandement saoudien contre un siège de l'armée yéménite dans la capitale Sanaa, a indiqué une source médicale. L'opération intervient une semaine avant des pourparlers de paix.

'Au moins 20 civils et 25 soldats et officiers ont été tués' dans des frappes de la coalition contre le commandement général de l'armée, situé à Tahrir, quartier résidentiel du centre de Sanaa, a déclaré cette source.

Au moins quatre frappes aériennes ont visé le QG du commandement général de l'armée, contrôlé par les rebelles chiites Houthis et leurs alliés, provoquant des explosions qui ont endommagé des maisons voisines et poussé des familles à fuir le quartier, a rapporté un photographe de l'AFP. Parmi les habitations touchées, cinq ont été détruites et 10 endommagées, ont indiqué des habitants.

Les rebelles ont fait état de '44 citoyens tués et plus de 100 blessés, dont des femmes et des enfants', selon un bilan provisoire publié par l'agence Saba qu'ils contrôlent. En début d'après-midi, des équipes de secours étaient à la recherche d'autres victimes sous les décombres du site bombardé, ont ajouté les rebelles.

Rendez-vous le 14 juin à Genève

Plusieurs autres sites militaires tenus par la rébellion à Sanaa et dans le nord du Yémen ont été intensément bombardés dimanche par l'aviation de la coalition. La veille, les rebelles et leurs alliés avaient tiré un missile Scud contre le sud du royaume saoudien, le premier depuis le début, le 26 mars, de la campagne de frappes au Yémen.

La rébellion a accepté vendredi de participer, avec le gouvernement yéménite en exil à Ryad, à des pourparlers à Genève, initiés par l'ONU, pour tenter de mettre fin au conflit. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a confirmé samedi que les pourparlers auraient lieu à partir du 14 juin à Genève. Il a réitéré son 'appel urgent à toutes les parties au Yémen à engager des consultations de bonne foi et sans conditions préalables', selon un communiqué de l'ONU.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.