Rencontre à Vienne entre USA, Russie, Turquie et Arabie saoudite

Rencontre à Vienne entre USA, Russie, Turquie et Arabie saoudite

Photo: Keystone

Les ministres des Affaires étrangères des États-Unis, de la Russie, de la Turquie et d'Arabie saoudite se sont réunis jeudi soir à Vienne. Leur objectif: travailler à une solution politique à la crise en Syrie.

Cette réunion a été précédée d'une entrevue entre le chef de la diplomatie américaine John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. Elle sera suivie vendredi dans la capitale autrichienne d'une réunion élargie à d'autres diplomaties régionales et européennes, dont l'Iran, afin d'évoquer les perspectives d'un règlement en Syrie, où la guerre civile a fait plus de 250'000 morts depuis 2011.

C'est la première fois que l'Iran chiite, qui soutient militairement et financièrement le régime du président Bachar al-Assad, est représenté dans une réunion internationale sur la Syrie. Jusqu'alors les États-Unis et l'Arabie saoudite, qui appuient la rébellion majoritairement sunnite, refusaient que Téhéran participe à ces ébauches de négociations.

Assad doit partir

'Il est désormais temps d'accorder à l'Iran une place à la table', a estimé jeudi à Vienne M. Kerry.

Interrogé par la BBC, le ministre saoudien des A.E, Adel al-Jubeir, a toutefois assuré n'avoir 'aucun doute' sur le fait que le président al-Assad allait devoir quitter le pouvoir, une question qui divise les acteurs du dossier. 'Il partira soit à l'issue d'un processus politique soit parce qu'il sera renversé par la force', a-t-il déclaré.

Si toutes les parties s'accordent à dire que l'ouverture de ces pourparlers internationaux est un pas vers une issue négociée à la crise syrienne, personne ne s'attend à une percée lors des réunions de jeudi et vendredi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.