Srebrenica attend les résultats des élections municipales

Srebrenica attend les résultats des élections municipales

Photo: Keystone

La police s'est déployée à Srebrenica, trois jours après les élections municipales que le candidat serbe semble avoir remportées. Mais les résultats n'ont toujours pas été proclamés et la tension était à son comble.

Le décompte des voix a été interrompu mercredi après le déploiement des forces spéciales de l'entité des Serbes de Bosnie, la Republika Srpska, ont annoncé le comité en charge de l'organisation du scrutin et les autorités locales.

Pour la première fois depuis 1999, un Serbe, Mladen Grujicic, semble devoir prendre la mairie de cette ville, où 8000 hommes et adolescents bosniens ont été assassinés en 1995, à la fin de la guerre intercommunautaire en Bosnie. Nombre de Bosniens musulmans prennent comme un affront la victoire annoncée de Mladen Grujicic.

Malgré la forte avance de son adversaire, le maire sortant bosnien Camil Durakovic n'a pas concédé sa défaite. Il a dit attendre le décompte des votes par correspondance, nombreux dans cette commune qui ne compte plus que 6000 habitants contre 27'000 avant la guerre.

Selon les derniers résultats préliminaires publiés mardi, Mladen Grujicic a obtenu près de 4000 voix (70%), contre 1645 pour Camil Durakovic (30%). Quelque 3200 personnes ont pu voter par correspondance.

Pression policière

Le président d'un comité chargé de l'organisation du scrutin, Nermin Alivukovic, a déclaré à la presse que le décompte des voix était interrompu en raison de la présence de la police dans la mairie: 'Nous ne sommes pas en mesure de travailler avec cette pression et dans ces circonstances.'

Selon lui, les forces spéciales sont présentes depuis la veille dans la mairie. Le ministère de l'intérieur de la Republika Srpska a indiqué que les policiers étaient déployés dans la mairie 'pour tenir en sécurité les bulletins et pour maintenir l'ordre public'.

Sur une décharge

Un responsable politique des Serbes de Bosnie à Srebrenica, Slobodan Pavlovic, a dénoncé 'des tentatives des formations politiques bosniennes pour influencer le processus électoral'. Il a déclaré que la police était intervenue à la demande du candidat serbe, Mladen Grujicic, après la découverte sur une décharge publique de 'matériel électoral'. 'Il ne s'agissait pas de bulletins', a-t-il précisé.

'Le plus honnête serait que Camil Durakovic admette sa défaite, pour calmer cette situation. L'écart entre les deux candidats est tellement important qu'il ne peut pas être rattrapé', a-t-il affirmé.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.