Syrie: 400 personnes à Madaya ont besoin d'être évacuées d'urgence

Syrie: 400 personnes à Madaya ont besoin d'être évacuées d'urgence

Photo: Keystone

Quelque 400 civils de la ville assiégée de Madaya, en Syrie, ont besoin d'une évacuation médicale d'urgence, ont indiqué lundi des diplomates. L'ONU a demandé l'autorisation de le faire au gouvernement syrien 'dès que possible', peut-être dès mardi.

Les civils à évacuer 'sont en grand danger de mort' et souffrent de malnutrition ou 'd'autres problèmes médicaux', a précisé le patron des opérations humanitaires des Nations unies, Stephen O'Brien.

Pour les évacuer en sécurité par la route ou les airs, a-t-il ajouté, il faudra des assurances de la part du gouvernement syrien mais aussi 'd'autres parties'.

La population de la ville rebelle syrienne de Madaya, qu'un premier convoi humanitaire a pu atteindre lundi, souffre de famine après six mois de siège par les forces gouvernementales. Selon Médecins sans Frontières, 28 civils y sont morts de faim depuis début décembre.

'Des terroristes à l'intérieur'

'Il est important de noter qu'assiéger (une population civile) avec pour objectif de l'affamer est un crime de guerre', a souligné l'ambassadeur espagnol Roman Ozargun Marchesi. Il a cependant jugé 'positive' l'autorisation donnée par Damas de ravitailler Madaya.

L'Espagne et la Nouvelle-Zélande, ainsi que la France, avaient demandé ces consultations du Conseil de sécurité, qui va 'continuer de suivre la situation', selon l'ambassadeur espagnol.

L'ambassadeur syrien a de son côté affirmé qu'aucun civil n'était mort de faim à Madaya, mais que 'des terroristes à l'intérieur' de la ville volaient la nourriture. Il a accusé l'Arabie saoudite et le Qatar, deux ennemis jurés de Damas, de propager 'des mensonges' dans le but de 'diaboliser' le régime syrien.

La guerre en Syrie a fait 260'000 morts depuis mars 2011 et forcé des millions de Syriens à quitter leurs foyers et à s'exiler en nombre. L'ONU s'efforce de porter secours à 4,5 millions de civils, qui sont dans des zones difficiles d'accès.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.