Syrie : l'UE réclame « un arrêt immédiat » des combats à Alep

Syrie : l'UE réclame

Photo: Keystone

Les 28 pays de l'UE ont réclamé jeudi 'un arrêt immédiat' des combats à Alep, au nord de la Syrie. Cela afin de permettre l'intervention des secours et les opérations humanitaires, selon un communiqué de Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie de l'UE.

Il s'agit de 'permettre les évacuations médicales, la livraison de l'aide humanitaire et la réparation des infrastructures essentielles (de fourniture) d'eau et d'électricité', souligne dans ce communiqué Mme Mogherini. Celle-ci précise s'exprimer au nom de 'l'Union européenne et de ses Etats membres'.

Alep est le théâtre depuis plus de deux semaines d'une bataille cruciale entre les troupes du régime de Bachar al-Assad et les forces rebelles. Jeudi, d'après une ONG, les avions du régime et de son allié russe bombardaient les fiefs des insurgés.

Surplace

Mais globalement, les adversaires font du surplace depuis l'offensive déclenchée le 31 juillet par les rebelles et leur allié djihadiste du Front Fateh al-Cham (ex-Al-Nosra).

'L'UE condamne fermement l'escalade de la violence, les bombardements incessants (...) qui ont encore mis davantage en péril les vies de centaines de milliers de Syriens', écrit Mme Mogherini.

Elle souligne 'la responsabilité première' du régime syrien dans la protection de ses populations civiles et accuse ce dernier de se livrer à 'des attaques excessives et disproportionnées'. L'UE, rappelle Mme Mogherini, soutient les efforts en vue d'un règlement 'politique' du conflit qui a fait plus de 290'000 morts depuis 2011.

Moscou prête pour une trêve de 48 heures

Jeudi également, l'émissaire de l'ONU chargé du conflit syrien, Staffan de Mistura, a dénoncé de Genève le fait qu'aucun convoi humanitaire n'ait pu entrer dans les localités assiégées de Syrie depuis le début du mois.

Selon les Nations unies, des centaines de milliers de civils sont pris au piège à Alep avec d'importantes pénuries et une flambée des prix. Pour Mme Mogherini, l'aide humanitaire doit pouvoir parvenir 'dans tout le pays à ceux qui en ont besoin'.

La Russie a annoncé jeudi être prête à instaurer 'dès la semaine prochaine' une pause humanitaire hebdomadaire de 48 heures à Alep.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.