Ukraine: l'UE prendra des mesures si la trêve échoue

Ukraine: Moscou souhaitait un cessez-le-feu

Photo: Keystone

La Russie voulait instaurer un cessez-le-feu 'immédiat' en Ukraine et non pas le 15 février, soit ce dimanche, date qui a été retenue sous pression des séparatistes lors du sommet de Minsk, a affirmé vendredi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Les combats ont fait au moins 11 morts.

Mais les rebelles prorusses, qui combattent Kiev dans l'est de l'Ukraine depuis dix mois, ont souligné qu'il serait difficile de 'mettre en place un cessez-le-feu effectif' avant dimanche, a ajouté M. Peskov. Les séparatistes 'ont exprimé leurs requêtes, qu'il fallait écouter, avec énergie', a poursuivi le porte-parole du Kremlin.

Au cours du sommet de Minsk, dans la nuit de mercredi à jeudi, le président russe Vladimir Poutine 'a fait un effort considérable pour persuader les rebelles de signer le document', a-t-il ajouté.

Nouvelles victimes

Sur le terrain, huit militaires ukrainiens et trois civils ont été tués dans l'est séparatiste prorusse de l'Ukraine en 24 heures, selon les premiers bilans des autorités ukrainiennes et séparatistes.

Il a souligné que la situation 'la plus difficile' était autour de Debaltseve, noeud ferroviaire stratégique à mi-chemin entre les capitales séparatistes de Donetsk et de Lougansk où les troupes ukrainiennes sont quasiment encerclées par les rebelles.

Jeudi, M. Vladimir Poutine a déclaré que les séparatistes voulaient que les forces ukrainiennes qui s'y trouvent déposent les armes, estimant qu'entre 6000 et 8000 soldats ukrainiens y étaient encerclés.

Reprise des tirs à Donetsk

Les bombardements ont aussi repris à Lougansk, l'une des capitales régionales et bastion des séparatistes tuant trois civils et en blessant cinq, selon la mairie de la ville.

A Donetsk, fief des rebelles, la nuit a été un peu moins agitée que d'habitude, mais les tirs ont repris tôt vendredi matin, avec plusieurs salves de lance-roquettes multiples Grad et des dizaines de tirs d'artillerie en provenance apparemment des deux côtés, selon un journaliste de l'AFP.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.