Un premier avion d'aide médicale du CICR atterrit à Sanaa

Yémen: les raids de la coalition s'intensifient et l'aide s'active

Photo: Keystone

La coalition arabo-sunnite a mené depuis jeudi soir des raids 'd'une extrême violence' contre les rebelles chiites dans le sud Yémen, où au moins 19 personnes ont péri. Malgré ce déluge de bombes, deux avions transportant 32 tonnes d'aide médicale ont pu atterrir.

Dans le sud, où se concentrent les combats entre partisans et adversaires du président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi, 19 Houthis ont été tués dans deux attaques.

A Baihane, dans la province voisine de Chabwa, sept autres Houthis ont été tués et 8 blessés dans un attentat-suicide à la voiture piégée portant la marque d'Al-Qaïda, selon des sources médicales.

A Aden, les raids ont commencé jeudi soir et ont été les plus violents depuis le début des bombardements le 26 mars, a indiqué un habitant de la banlieue nord de la grande ville du sud. Ils ont duré une bonne partie de la nuit. D'autres positions ont également été visées, selon les mêmes sources.

Le Pakistan va rester neutre

L'opération 'Tempête décisive' est menée par la coalition de neuf pays arabes conduite par l'Arabie saoudite. Elle vise à soutenir le président Hadi, forcé à l'exil par la milice chiite des Houthis et leurs alliés, les militaires fidèles à l'ancien chef de l'Etat Ali Abdallah Saleh. Les rebelles contrôlent la capitale Sanaa, des régions du centre et de l'ouest du pays ainsi que des parties d'Aden.

La coalition ne s'élargira pas pour l'heure à d'autres pays. Le parlement du Pakistan a en effet rejeté la demande d'aide de l'Arabie saoudite pour son intervention au Yémen et appelé le gouvernement pakistanais à rester neutre et à favoriser une solution pacifique dans ce conflit, ceci en dépit de ses liens avec Ryad.

Pause humanitaire

Deux avions d'aide médicale un du CICR et l'autre de l'Unicef, transportant au total 32 tonnes de matériel, ont réussi à atterrir au Yémen. C'est la première fois qu'une aide aussi substantielle arrive par voie aérienne à Sanaa depuis le déclenchement de l'opération.

Samedi, un deuxième avion du CICR devrait acheminer 32 tonnes d'aide médicale, des générateurs et des équipements pour purifier l'eau. Ces instruments sont destinés aux hôpitaux de Sanaa.

Près de 650 morts

Les civils subissent de plein fouet les conséquences de ce conflit, dans lequel les rebelles et leurs adversaires ne communiquent pas sur leurs pertes. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait indiqué mercredi que 643 personnes étaient mortes au Yémen depuis le 19 mars et 2226 autres blessées.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.