Un référendum en Grèce le 5 juillet sur le plan des créanciers

Un référendum en Grèce le 5 juillet sur le plan des créanciers

Photo: Keystone

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé vendredi soir la tenue le 5 juillet prochain d'un référendum pour ou contre les propositions 'en forme d'ultimatum' des créanciers de la Grèce. 'Le peuple doit trancher hors de tout chantage', a-t-il justifié.

Les propositions faites à la Grèce 'violent clairement les règles européennes et les droits fondamentaux au travail, à l'égalité et à la dignité', a dit M. Tsipras lors d'une courte allocution télévisée vers 01h00 locale (00h00 en Suisse). 'Elles montrent que l'objectif poursuivi par certains de nos partenaires et certaines des 'institutions' n'était pas un accord viable pour toutes les parties.'

Il s'agissait bien plutôt de 'l'humiliation d'un peuple tout entier', a-t-il poursuivi. Ce qui a été demandé au gouvernement grec est un fardeau insupportable, a déploré le Premier ministre grec.

Prolongation demandée

Alexis Tsipras, qui a fait ces déclarations à l'issue d'un conseil des ministres convoqué d'urgence vendredi pour faire le point sur les négociations, a indiqué qu'il demanderait une prolongation de quelques jours du plan de renflouement en cours. Celui-ci arrive en principe à échéance mardi 30 juin, jour où Athènes doit rembourser 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international (FMI).

Le chef du gouvernement grec s'exprimait quelques heures après son retour de Bruxelles, où les 'institutions' (Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI) ont présenté à la Grèce un plan rejeté par son gouvernement.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.