Une opération en Crimée lancée dès la chute du régime prorusse

Washington envoie des équipements militaires aux pays baltes

Photo: Keystone

Les Etats-Unis ont commencé à déployer 3000 soldats et des centaines de véhicules et d'équipements militaires lourds pour trois mois de manoeuvres dans les pays baltes. L'opération 'Atlantic Resolve' est destinée à rassurer les pays de la région face à la Russie, a indiqué lundi le Pentagone.

'Près de 750 véhicules et équipements sont arrivés par bateau à Riga' pour ces manoeuvres', a précisé le porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

Les équipements comprennent notamment des chars Abrams, des véhicules de combat Bradley et des véhicules Humvees, selon des indications données sur place par le général John O'Connor, chargé du transport des équipements.

Armes de dissuasion

Les livraisons via le port de la capitale lettone ont pour but de 'montrer notre détermination au président russe Vladimir Poutine et à la Russie que nous pouvons réunir nos forces', a-t-il déclaré. Les chars et les véhicules resteront en Estonie, en Lettonie et en Lituanie, tant que ce 'sera nécessaire pour dissuader la Russie d'une agression.'

Membres de l'OTAN et de l'Union européenne depuis 2004, ces trois Etats baltes ont un faible potentiel militaire propre. La poussée de la Russie en Ukraine orientale et l'annexion de la Crimée il y a un an suscitent des inquiétudes dans ces pays rattachés de force pendant un demi-siècle à l'URSS.

Des récentes manoeuvres militaires de la Russie dans la région de la mer Baltique leur ont fait craindre que le Kremlin ne tente de les déstabiliser.

Front uni

Face à cette situation, l'OTAN est en train de renforcer ses capacités. Il a créé une nouvelle force de 5000 hommes rapidement mobilisables et six 'centres de commandement' en Europe de l'Est, à proximité de la Russie, notamment en Estonie, Lituanie et Lettonie. 'Nous montrons un front uni du nord au sud', a souligné le général O'Connor.

Steinmeier confiant

Dans le dossier ukrainien à proprement dit, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a estimé lundi que les violences avaient considérablement baissé dans l'Est depuis l'entrée en vigueur, le 15 février dernier, de l'accord dit de 'Minsk 2'. Il s'est exprimé lors d'un déplacement en Roumanie.

'Nous avons pris un vrai départ', a-t-il dit à la presse. 'Aujourd'hui, nous n'avons pas des centaines de violations du cessez-le-feu, il n'y a pas beaucoup de points d'interrogation à son sujet', a-t-il ajouté.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.