Washington met en garde les Américains contre des risques en Europe

Les frères El Bakraoui à l'origine de la tuerie à Bruxelles

Photo: Keystone

Deux frères ayant participé aux attentats à Bruxelles sont aussi liés aux attaques de novembre à Paris, a confirmé mercredi le procureur fédéral belge. La Turquie en avait signalé un aux autorités belges, qui l'avaient jugé 'sans lien avec le terrorisme' et relâché.

Le procureur Frédéric Van Leeuw a confirmé que deux des auteurs étaient les frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, connus des services de police pour des vols avec violences et braquages et recherchés pour leurs liens avec les attentats du 13 novembre à Paris. Le premier s'est fait exploser dans le métro et le deuxième est l'un des deux kamikazes à l'origine de deux explosions dans l'aéroport, a expliqué le procureur.

Un des deux frères Bakraoui a été arrêté puis expulsé de Turquie en juin 2015, a annoncé le président turc Racep Tayyip Erdogan. Les Turcs ont alors informé les autorités belges qu'il s'agissait d'un activiste, et ces dernières l'ont relâché, le jugeant 'sans lien avec le terrorisme', a précisé Erdogan.

Khalid El Bakraoui aurait loué sous un faux nom une planque à Charleroi d'où est partie une partie des commandos des attentats de Paris le 13 novembre, et un appartement de la commune bruxellloise de Forest, où une perquisition de routine le 15 mars avait permis de retrouver la trace de Salah Abdeslam.

Laachraoui serait le 2e kamikaze

L'autre kamikaze que l'on voit à gauche sur la photo captée par les caméras de vidéo-surveillance aéroportuaire a été identifié par la police comme étant Najim Laachraoui, rapporte mercredi le quotidien flamand De Standaard qui cite des sources non-identifiées.

Un troisième suspect, également sur la photo (veste claire et chapeau), est en fuite. 'Son sac contenait la charge la plus importante', a expliqué Frédéric Van Leeuw. Elle a explosé plus tard que prévu 'après l'arrivée du service de déminage', sans faire de victimes, a observé le procureur.

Atelier de bombes et testament

Selon le procureur, l'appartement perquisitionné mardi dans la commune bruxelloise de Schaerbeek recelait un véritable atelier de fabrication de bombes.

Les enquêteurs ont aussi retrouvé un message 'testament' d'Ibrahim El Bakraoui, selon le procureur.cIl y déclare 'être dans la précipitation', 'ne plus savoir quoi faire' et 'être recherché de partout'. Il semble avertir les destinataires - non précisés - du message que 's'ils s'éternisent, ils risquent de terminer à côté de lui'.

Plus de 30 morts

Le parquet a par ailleurs fourni un nouveau bilan provisoire de ces attaques: 31 morts et 270 blessés. On ne compte à première vue pas de Suisse parmi les victimes.

Alors que débutaient trois journées de deuil national, une minute de silence a été observée en différents points de la capitale belge à midi.

Une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice des pays de l'UE est convoquée jeudi à Bruxelles pour apporter une réponse européenne à ces attaques.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.