Wolfgang Schäuble plaide la cause de la Grèce au Bundestag

Tsipras dément que la Grèce demandera un troisième plan d'aide

Photo: Keystone

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a démenti vendredi que son pays aurait à demander un troisième plan d'aide internationale à la fin de la prolongation de quatre mois du programme en cours. Il a également annoncé un premier train de lois pour la semaine prochaine.

Dans un discours télévisé au conseil des ministres, il a également déclaré que le gouvernement grec avait demandé une réduction de la dette du pays, bien que ses créanciers de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) insistent sur la nécessité pour la Grèce de respecter la totalité de ses engagements.

'Certains ont parié sur un troisième plan d'aide, sur la possibilité d'un troisième plan d'aide en juin. Je suis tout à fait désolé mais encore une fois, nous allons les décevoir. Qu'ils oublient toute idée d'un troisième plan d'aide. Le peuple grec a mis fin aux plans d'aide avec son vote', a-t-il dit.

La Grèce a déjà obtenu deux programmes d'aide internationale d'un montant total de 240 milliards d'euros, en contrepartie de réformes et de l'austérité budgétaire.

Projets de loi

Le premier projet de loi du gouvernement sera en outre déposé la semaine prochaine. Il comprendra des mesures sociales pour faire face 'à la crise humanitaire', qu'a subie le pays en raison de cette politique drastique d'austérité, a annoncé M. Tsipras.

Ces mesures, qui constituent la base du programme de Syriza, concernent 'la fourniture gratuite de courant électrique à 300'000 familles' ainsi qu'un programme de logement pour 30'000 personnes', a expliqué Alexis Tsipras, ainsi qu'un plan d'étalement des dettes des particuliers et des entreprises envers l'Etat.

Le Premier ministre a également annoncé l'introduction la semaine prochaine d'un deuxième projet de loi visant 'à protéger le logement des centaines de milliers des citoyens qui risquent de perdre leur maison' en raison de la crise.

Jeudi doit également être voté un projet de loi visant à réintroduire l'ancienne télévision publique ERT, remplacée depuis par la chaîne Nerit, avec cinq fois moins d'employés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.