Yémen: les loyalistes reprennent la capitale de l'Abyane

Yémen: les loyalistes renforcent leurs positions dans le sud

Photo: Keystone

Les forces loyalistes ont infligé dimanche de nouveaux revers aux rebelles dans le sud du Yémen. Elles ont repris deux villes de la province d'Abyane, dont sa capitale Zinjibar, et se sont assuré le contrôle de celle de Daleh.

Ces forces, avec l'aide d'armements et d'équipements modernes récemment fournis par la coalition arabe dirigée par Ryad, contrôlent désormais les provinces d'Aden, Lahj et Daleh ainsi que la majeure partie de celle d'Abyane, dont la deuxième ville - Loder - est toujours aux mains des rebelles.

La prochaine étape devrait être la vaste province désertique de Chabwa, l'un des derniers bastions du camp rebelle dans le sud du Yémen.

Cette progression rapide des forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, exilé en Arabie saoudite, devrait aussi leur permettre d'envisager une reconquête de zones rebelles plus au nord.

Peu de résistance, mais des mines

Partis l'an dernier de leur fief du nord, les Houthis, soutenus par l'Iran et alliés aux militaires restés fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, ont progressivement étendu leur présence dans le pays.

Ils sont arrivés en mars à Aden, forçant le président Abd Rabbo Mansour Hadi à se réfugier en Arabie saoudite, pays à la tête d'une coalition arabe qui mène depuis fin mars une campagne aérienne contre les rebelles.

Dimanche, les troupes progouvernementales sont entrées à Zinjibar, le chef-lieu de la province d'Abyane situé à une cinquantaine de kilomètres d'Aden, en prenant d'abord le contrôle des baraquements d'une brigade de l'armée dont les commandants s'étaient alliés aux Houthis, ont indiqué des sources militaires.

Les forces loyalistes se sont ensuite emparées de la ville côtière de Chaqra 'sans rencontrer grande résistance' mais en devant 'faire face aux mines posées par les Houthis partout', a indiqué une source militaire. Des sources militaires ont par ailleurs indiqué dimanche que la province de Daleh était désormais également sous contrôle loyaliste.

Civils victimes des mines

De nombreux civils sont revenus à Zinjibar inspecter leurs habitations, mais certains ont été tués ou blessés par des mines plantées par les Houthis, a indiqué un responsable des secours à Aden.

Al-Khadr Lassouer, qui dirige le département de la santé d'Aden, a précisé que 19 personnes, dont des civils, ont été tuées par ces mines, et 163 autres blessées samedi et dimanche à Zinjibar et ses environs.

Depuis le début du conflit au Yémen il y a plus de quatre mois, près de 4000 personnes ont été tués, pour moitié des civils, selon l'ONU.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.