Six mois ferme pour un viol

Un Jurassien d’une cinquantaine d’années a été reconnu coupable jeudi soir de viol, acte d’ordre sexuel et contrainte sexuelle sur des enfants. L'homme a été condamné à 27 mois de peine privative de liberté, dont six mois ferme par l’agence de Moutier du Tribunal Jura bernois-Seeland. Il devra par ailleurs verser 8'000 francs à la plaignante pour tort moral et se charger de la totalité des frais judiciaires à hauteur d’environ 20'000 francs. Les faits ont été commis entre 1999 et 2002 sur deux enfants âgés de 7 et 11 ans à l'époque.

La présidente Agnès Schleppy a toutefois pris en considération l’ancienneté des faits en faveur du prévenu, tout comme ses excuses auprès des deux victimes et ses aveux partiels. Elle a par contre relevé la tendance à la minimisation et les contradictions dans les propos du coupable. A l’inverse, la crédibilité de la plaignante a été mise en avant notamment par le fait qu’elle n’a pas émis de haine vis-à-vis du prévenu et face à sa volonté à se reconstruire, malgré les séquelles importantes, même 15 ans après les faits. La juge a ainsi estimé que seule une peine privative de liberté était une sanction efficace dans ce cas. Le coupable passera donc 6 mois derrière les barreaux. /afa

Partager
Link
Météo