«J’ai voulu éviter un véhicule»

Le conducteur impliqué dans l’accident du 18 mai 2013 sur la route du Mont-Crosin – qui avait fait trois morts – a maintenu sa version des faits mardi après-midi, au premier jour de son procès à Moutier. Selon ce ressortissant portugais de 38 ans, domicilié dans la région, il aurait donné un coup de volant pour éviter un choc frontal avec une voiture qui arrivait en sens inverse. Accusé de meurtre par dol éventuel – il n'avait pas l'intention de tuer mais avait conscience des risques – de ses trois passagers, le conducteur a répondu avec calme à toutes les questions.

Il a présenté des excuses aux familles des victimes – sans les regarder. Il a expliqué qu’il ne roulait pas trop vite. Il était bien sous influence de l’alcool, mais dément le taux d’1,9‰ détecté par les analyses. Il conteste également avoir été ivre, malgré les affirmations d’un témoin.

 

Expert et procureur pas convaincus

L’hypothèse d’un véhicule venant en sens inverse n’est pas plausible, selon l’expert mandaté et le procureur. Le conducteur n’aurait de toute manière pas eu le temps de réagir, comme il le prétend. Il ne pouvait que sortir de la route en raison de la vitesse à laquelle il a entamé le virage et des conditions – pluie, brouillard, nuit. Les avocats des familles des victimes et le procureur ont eux mis en évidence les propos contradictoires de l’accusé, marié et père de deux enfants.

L’audience se poursuit mercredi avec l’audition des témoins et les réquisitoires de la défense et du procureur. Le verdict est attendu jeudi en fin de journée. /jfa

Partager
Link
Météo