Zoophile présumé de Courroux : procès ajourné

L’audience a été brève jeudi matin au Tribunal de Porrentruy. Le zoophile présumé de Courroux devait comparaître pour des faits commis en juin 2011 et juin 2012 contre des juments, ainsi que pour possession de pornographie dure. L’homme ne s’est pas présenté et le procès a été ajourné. Il aura lieu jeudi prochain, le 5 février.

Malade, vraiment ?

Après un téléphone avec le prévenu, l’avocat de la défense Cédric Baume a informé que son client était malade, victime de problèmes graves à l’estomac. Il a donc demandé le report de l’audience, estimant que l’accusé devait pouvoir être entendu et être confronté au tribunal. De son côté, la procureure Laurie Roth a souhaité que l’audience se poursuive. Elle a émis de sérieux doutes quant à la maladie du zoophile présumé.

Un mandat d’amener

Au terme de dix minutes de réflexion, le juge Pascal Chappuis s’est prononcé en faveur de l’ajournement du procès. Il a déclaré que malgré ses doutes sur le motif de la défection du prévenu, le code de procédure pénal lui faisait la part belle. Lorsque l’audience reprendra, le juge sanctionnera le zoophile présumé d’une amende pour son absence. Pascal Chappuis a également ordonné un mandat d’amener. La police ira donc chercher l'homme pour le conduire au tribunal.

La procureure Laurie Roth a par ailleurs indiqué qu’en raison de l’absence du prévenu, elle va modifier l’acte d’accusation et demander une peine de prison ferme. /rch

Partager
Link
Météo