Philippe Receveur s’arrête aussi

Philippe Receveur Zoom sur « Philippe Receveur » (touche ESC pour fermer)
Tout comme le libéral-radical Michel Probst, le démocrate-chrétien Philippe Receveur tire sa révérence au Gouvernement jurassien.

Un deuxième ministre du Gouvernement jurassien ne briguera pas de nouveau mandat lors des élections cantonales de cet automne. Après le PLR Michel Probst, c’est au tour du PDC Philippe Receveur d’annoncer son retrait de l’exécutif. Le démocrate-chrétien de Bassecourt indique dans un communiqué publié mardi soir que d’autres perspectives s’offraient à lui pour 2016, mais qu’il ne souhaitait pas encore en parler. Philippe Receveur entend se consacrer à 100% à sa tâche de ministre pour les onze mois qui restent. « Même s’il n’est pas l’heure des bilans, je partirai l’esprit tranquille, tant le Jura d’aujourd’hui me paraît plus fort, plus apte à relever les défis et à obtenir des succès (…) », écrit l’élu PDC, qui aura été au service de la collectivité durant 27 ans.

De la Santé à l’Environnement

Âgé de 51 ans, Philippe Receveur aura été membre du Gouvernement durant deux législatures (2006-2015). Il a tout d’abord succédé à Claude Hêche à la tête du département de la Santé, des Affaires sociales et des Ressources humaines. Il a ensuite succédé à Laurent Schaffter comme ministre de l’Environnement et de l’Equipement. Philippe Receveur a été président de l’exécutif cantonal en 2011.

Avec l’impossibilité de réélection de la PS Elisabeth Baume-Schneider et l’annonce des retraits du PDC Philippe Receveur et du PLR Michel Probst, ce sont donc trois ministres sur cinq qui vont quitter le Gouvernement. Pour l’heure, seuls le PDC Charles Juillard et le PS Michel Thentz ne se sont pas encore prononcés sur leur intention. /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo