Le PLRJ ne misera que sur un seul candidat

Salle comble pour le lancement de la campagne du PLRJ en vue des votations de cet automne. Le parti libéral-radical jurassien a mobilisé ses troupes mercredi soir à Miécourt. Cent vingt personnes ont participé à l’assemblée générale qui avait pour but de définir la stratégie des campagnes pour le Gouvernement, le Parlement et les Chambres fédérales. Il était surtout question du nombre de candidats à présenter pour l’exécutif jurassien. Deux personnes ont montré leur intérêt pour cette fonction: Jacques Gerber et Raphaël Schneider. Le comité-directeur a proposé à l’assemblée de ne miser que sur un seul candidat, qui sera choisi le 20 mars. La grande majorité a suivi cette proposition. Selon Yann Rufer, président du PLRJ, cette stratégie prouvera l’unité du parti. « Il faut se concentrer sur nos forces et jouer la carte de la crédibilité » a insisté Yann Rufer, qui estime réaliste de briguer un siège au Gouvernement au lieu de deux. L’annonce du ministre Philippe Receveur de ne pas se représenter pour un nouveau mandat ne change pas la donne.

Les deux candidats, présents lors de cette assemblée, ont encore une dizaine de jours pour éventuellement se retirer. Un souhait d'ailleurs émis par un membre. Les deux hommes ont maintenant un mois pour faire leurs preuves au sein du parti. Jacques Gerber et Raphaël Schneider ont aussi assuré qu’ils suivraient le processus et se soumettraient à la décision de la prochaine assemblée.

Lors de cette soirée, le comité directeur a également présenté ses intentions pour le Parlement. Le PLRJ compte reconquérir les sièges perdus lors de la dernière votation en 2010. Il souhaite donc pour la prochaine législature 11 représentants, soit trois de plus que pour le moment. Les listes seront présentées mi-juin. /nqu

Partager
Link
Météo