Déneiger les routes : un coût pour la collectivité

Déneiger la chaussée, ça a son prix. Si tout automobiliste préfère circuler sur une route dégagée, les communes jurassiennes voient pour leur part quelques deniers de plus s’envoler à chaque passage de chasse-neige. Une somme de plusieurs dizaines de milliers de francs dédiée au déneigement est prévue au budget. Un montant fixe d’une année à l’autre mais qui peut fortement varier au moment de faire les comptes. Les coûts de déneigement ont par exemple été très bas l’hiver 2013-2014. La facture s’annonce plus salée cet hiver. Et le coût du déneigement varie par ailleurs fortement en fonction des communes et de leur situation. Muriaux par exemple, une des plus élevées du canton et aussi une des plus étendues. « Au-delà de Muriaux, nous devons aussi assurer le déneigement sur les chemins qui atteignent des hameaux tels que Le Roselet ou Le Peuchapatte », explique Pierre-André Gigon, le maire de Muriaux.

Le bonheur des autres…

Les communes jurassiennes font appel à des personnes extérieures, souvent des agriculteurs, pour remplir ce mandat saisonnier. « Agriculteur à Undervelier, j’assure aussi le déneigement des routes du village d’Undervelier pour la commune de Haute-Sorne et d’un secteur de route cantonale pour le canton du Jura », explique Dominique Allimann. « C’est un revenu qui est toujours bon à prendre, mais nous sommes tributaires de la météo. L’an passé, si j’ai passé dix heures de lame à neige c’est beaucoup. Cet hiver, j’en suis déjà à près de 80 heures », indique Dominique Allimann.

À noter que, selon la Loi sur l'entretien et la construction des routes, le canton subventionne les communes jurassiennes qui se trouvent à plus de 800 mètres d'altitude à hauteur de 20 % maximum sur les coûts engendrés par le déneigement.

De son côté, le canton fait également appel à 46 entreprises extérieures pour assurer le déneigmeent sur les routes cantonales du territoire jurassien. /afa

Partager
Link
Météo