Saint-Charles se sépare de son recteur

Coup de tonnerre au collège Saint-Charles. Le Conseil d’administration a licencié le recteur Jean-Paul Nussbaumer. Cette décision est effective depuis lundi matin dans l’école privée de Porrentruy. Le président du Conseil d’administration, Jean-Baptiste Beuret, explique ce choix par une divergence d’opinions à propos de l’organisation interne. Le climat au sein de l’établissement s’est également détérioré depuis un mois. « Il fallait marquer une césure », selon Jean-Baptiste Beuret, qui justifie ainsi la soudaineté de la démarche. Le Conseil d’administration a estimé que l’année scolaire ne se serait pas déroulée de manière suffisamment sereine avec Jean-Paul Nussbaumer à la tête de l’école. Le CA souhaitait opérer un changement. La qualité de son enseignement n’est pas remise en cause et son travail au sein de la direction était reconnu.

Un courriel

Jean-Paul Nussbaumer était le recteur du collège Saint-Charles depuis cinq ans. Il nous a confié qu’il ignorait pour le moment les raisons de son licenciement: « Il faut croire que je ne suis plus l’homme de la situation ». Averti il y a deux semaines, Jean-Paul Nussbaumer a proposé de rester à son poste jusqu’à la fin de l’année afin d’assurer la transition. Mais le Conseil d’administration souhaitait qu’il s’occupe uniquement d'appuyer le recteur ad intérim et qu’il continue d’enseigner. Aucun accord n’a été trouvé entre les deux parties. Jean-Paul Nussbaumer nous a informés qu’il avait été mis au courant samedi par courriel et qu'avait dû quitter son travail lundi matin, sans avoir l’occasion de saluer ses élèves et ses collègues. «Je suis devenu persona non grata », souligne Jean-Paul Nussbaumer avec amertume.

Un recteur ad intérim, Jean-Pierre Donzé, occupera le poste jusqu’à la fin de l’année scolaire. Il a pris ses nouvelles fonctions dès lundi matin. Cet enseignant à la retraite a déjà œuvré en tant que directeur adjoint d’un établissement. La fonction de recteur sera mise au concours pour la rentrée. Le président du CA estime que le licenciement de Jean-Paul Nusbaumer n’aura pas d’impact sur les inscriptions pour la rentrée scolaire. /nqu

Partager
Link
Météo