Swissmem en alerte

Les marges s’effondrent dans le secteur des machines et de la métallurgie suite à l’abolition du taux plancher et l’envol du franc. Swissmem a tiré la sonnette d’alarme mercredi matin à Zurich. La faîtière des machines, des équipements électriques et des métaux en appelle à la politique pour relever la barre.

La force du franc n’est pas seule en cause, Swissmem redoute également l’incertitude qui plane sur les accords bilatéraux. Son président Hans Hess déclare que les entreprises allaient une nouvelle fois tout mettre en œuvre pour absorber la hausse du franc. Il demande en revanche des contreparties. Les politiques et les partenaires sociaux doivent faire leur part pour soutenir les entrepreneurs et améliorer la compétitivité et l’attractivité de la place industrielle Suisse.

En clair, Swissmem demande que l’initiative contre l’immigration de masse soit appliquée de manière à préserver les accords bilatéraux. L’organisation va même jusqu’à exiger du Conseil fédéral qu’il réfléchisse à un accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Elle souhaite par ailleurs que les entreprises qu’elle représente puissent profiter des marges de manœuvres offertes par les conventions collectives de travail et dénonce les tentatives d’obstruction de certains syndicats qui ne font que torpiller la place industrielle Suisse.

Selon Swissmem, près de la moitié des entreprises sondées en janvier s’attendent à un recul des commandes en provenance de l’étranger cette année, un chiffre qui a triplé par rapport à l’automne dernier. /ast

Partager
Link
Météo