Straumann renonce aux salaires en euro

L’entreprise Straumann, qui avait proposé début février de payer ses salariés frontaliers en euros, renonce à cette mesure. Le fabriquant bâlois d’implants dentaires, qui possède une succursale à Villeret, explique jeudi dans un communiqué avoir privilégié une autre solution. Suite à l’opposition d’employés face à la proposition du versement de salaires en euros, Straumann a demandé à l’ensemble de son personnel – helvétique et frontalier – de consentir à une baisse de salaire de 5% (6% pour les cadres inférieurs).

Cette proposition a été acceptée par la quasi-totalité des employés sondés par l’entreprise. Elle sera en vigueur pour toute l’année 2015. La situation économique de l’entreprise – et la pertinence de cette mesure - sera réévaluée chaque année. /jfa

Partager
Link
Météo