Plus de 3'400 signatures contre une mesure OPTI-MA

Le référendum a été remis vendredi après-midi à la Chancellerie d'Etat Zoom sur « Le référendum a été remis vendredi après-midi à la Chancellerie d'Etat » (touche ESC pour fermer)
Le référendum a été remis vendredi après-midi à la Chancellerie d'Etat

3'406 signatures ont été récoltées contre une mesure du programme OPTI-MA. Le comité référendaire « Ça fait Opti-Mal » a déposé un référendum vendredi après-midi à la Chancellerie d’Etat du canton du Jura. Les référendaires souhaitent combattre la mesure 118 qui veut introduire un impôt minimal de 50 francs pour tous les contribuables jurassiens. Le comité a choisi cette mesure particulière car toutes ne peuvent pas être attaquées par référendum. La plupart sont de la compétence unique du Gouvernement ou du Parlement jurassien. Selon Rémy Meury du comité référendaire, elle a aussi été choisie car elle « attaquait les plus faibles et paraissait la plus symbolique pour s’opposer de manière générale à OPTI-MA ».

Une collaboration avec le PS ?

Le comité référendaire regroupe le CS-POP, les Verts et des syndicats. Le parti socialiste a toutefois rejoint le référendum en cours de route. Rémy Meury « enregistre avec beaucoup de satisfaction ce changement d’attitude par rapport au programme OPTI-MA et surtout par rapport à la table ronde ». Il ajoute qu’une coopération avec le PS est envisageable en cas de future campagne, si le dialogue est rétabli avec les socialistes. Ce dernier avait été rompu lors de la participation du parti socialiste à la table ronde, selon le membre du comité référendaire.

Procédure de validation

La Chancellerie d’Etat doit encore valider les 3'400 signatures. A priori, il ne devrait pas y avoir de problèmes particuliers à ce niveau-là. Le peuple sera donc certainement appelé à voter, à moins que la Cour constitutionnelle n’en décide autrement. Elle doit en effet se prononcer prochainement sur cette mesure particulière du programme OPTI-MA. Si elle la déclare inconstitutionnelle, la mesure ne pourrait pas entrer en vigueur et le référendum n’aurait plus lieu d’être. /alr

Partager
Link
Météo