Statu quo+ : pas de révolution mais des améliorations

Le rapport final sur le Statu quo+ a été présenté vendredi après-midi à la Préfecture de Courtelary Zoom sur « Le rapport final sur le Statu quo+ a été présenté vendredi après-midi à la Préfecture de Courtelary » (touche ESC pour fermer)
Le rapport final sur le Statu quo+ a été présenté vendredi après-midi à la Préfecture de Courtelary

Le dossier du Statu quo+ franchit une étape décisive. Le Conseil-exécutif a présenté vendredi après-midi à Courtelary les décisions prises suite à la publication du rapport final sur le Statu quo+ rédigé par la Chancellerie cantonale. Le document défini les pistes à suivre pour le développement du statut particulier du Jura bernois et du bilinguisme cantonal. Le Conseil du Jura bernois est notamment appelé à disposer de davantage de marges de manœuvre.

Gain de compétences dans le domaine de la culture

Toutes les propositions faites en 2011 par le CJB ont été étudiées, de même que celles survenues par la suite. La chancellerie cantonale indique dans son rapport que pour chacune d’entre elle, le groupe de travail en charge du dossier a dégagé une position commune qui permet clairement au Jura bernois de renforcer son statut, tout en restant adaptée aux besoins et principes de la bonne gouvernance. A l’heure actuelle, les applications concrètes sont encore peu nombreuses et concernent principalement la culture. On peut par exemple citer une augmentation des compétences du CJB en matière de subvention - il pourra se prononcer sur des sommes allant jusqu'à 200'000 francs, contre 20'000 auparavant - ou encore la création d’un poste de délégué à la culture au sein du CJB.

Du pain sur la planche au niveau politique

En ce qui concerne le volet politique des compétences du CJB, la plupart des mesures annoncées restent encore du domaine des promesses. Philippe Perrenoud, président de la délégation du Conseil-exécutif aux affaires jurassienne, tient à rassurer: « quand le gouvernement bernois prend un engagement, ce n’est pas des paroles en l’air ». Dans les faits, Le Conseil-exécutif indique que le Conseil du Jura bernois sera dorénavant davantage pris en compte sur le plan politique. Le gouvernement bernois ajoute qu’il s’efforcera de renforcer la place du CJB dans la préparation des décisions qui relèvent de la politique régionale. L’institution jouera également un rôle accru dans la nomination de représentants du Jura bernois dans les organes cantonaux ou régionaux. Des bases légales seront par ailleurs développées pour permettre que des tâches d’importance spécifiques pour le Jura bernois soient ponctuellement transférées au CJB. En ce qui concerne les travaux qui restent à mettre en œuvre, le Conseil-exécutif doit encore étudier selon quelles modalités le Conseil du Jura bernois pourrait nouer des partenariats directs avec les cantons de l’Arc jurassien.

CAF et bilinguisme également au menu

Le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne est aussi concerné par le dossier du Statu quo+. Le CAF pourrait à terme voir son influence étendue à l’ensemble des communes de l’arrondissement de Bienne. Il sera également davantage pris en compte dans les décisions politiques, tout comme le CJB. Cet après-midi, le Conseil-exécutif a par ailleurs insisté sur l’importance du bilinguisme pour le canton, un bilinguisme qui est appelé à se développer par la création de « relais francophones » au sein de l’administration centrale bernoise. /ast

Partager
Link
Météo