La vidéoprotection pour contrer les malfrats

Un concept novateur pour assurer la sécurité de la Fenatte. La commune d’Alle se penche sur un système de vidéoprotection pour sa zone industrielle située en direction de Miécourt. Cette solution est proposée par la société Protectas. L’année dernière, le site a été la proie de plusieurs cambriolages, parfois spectaculaires. Sur la dizaine d’entreprises, quatre ont manifesté leur intérêt suite à l’envoi d’un questionnaire. Ce sont elles qui financeront en grande partie le projet. Pour le moment, le maire, Stéphane Babey, ne peut articuler ni de montant, ni de délai. Même si le projet est à bout touchant, il reste encore plusieurs détails à finaliser, notamment la répartition des frais.

Un service humain

Un homme se trouvera derrière la caméra. Il s'agit là en fait de la principale différence entre un système de vidéosurveillance classique et le nouveau concept de vidéoprotection. Concrètement, lorsqu’une caméra détecte un mouvement suspect dans un créneau horaire défini, elle transmet une alarme à un opérateur. Cet employé assermenté va analyser l’image. S’il s’agit d’un badaud, il va classer le cas, s’il s’agit d’une personne malintentionnée, l’opérateur contacte tout de suite la police et une patrouille de Protectas. Il peut alors donner des informations sur les moyens utilisés ou encore le nombre de malfrats. Cette solution présente plusieurs avantages par rapport à la présence d’une personne sur le site. Il n’y a pas de risque pour la sécurité de l’agent et les caméras surveillent l’ensemble de la zone. La possibilité de dresser une clôture a été envisagée auparavant. Mais, selon le maire, les entreprises, qui ont des activités très variées, font appel à de nombreux fournisseurs et le partage des frais aurait été compliqué au vu des intérêts divergents.

Les forces de l’ordre sur le qui-vive

La police cantonale et les gardes-frontières ont également revu leur présence sur cette zone industrielle. Après une rencontre avec la commune en fin d’année, les forces de l’ordre ont présenté un concept de protection globale. Depuis plusieurs semaines, les patrouilles se font plus régulières à la Fenatte. /nqu

Partager
Link
Météo