Un jeu pour se mettre dans la peau d'un réfugié

Confronter des élèves au statut de réfugié en passant par le jeu. L’école secondaire de la Haute-Sorne à Bassecourt s’est transformée en champ de bataille le temps d’une journée. Une centaine de jeunes de 9e année Harmos a participé à un jeu de rôle ce lundi, mené par l’OSAR, l’organisation d’aide aux réfugiés. « Passage » est organisé depuis près de cinq ans par l’école, dans le cadre de la semaine des différences. Les écoliers ont vécu une série d’expériences dans la peau de réfugiés, de l’attaque de leur village au passage de la frontière, en passant par les nombreuses menaces des soldats. L’objectif était de les sensibiliser aux conditions de vie difficiles des réfugiés.

À l’issue du jeu, les élèves ont participé à un débriefing lors duquel ils ont pu partager leurs ressentis, avant d’assister au témoignage d’un ancien réfugié. /mdu

Reportage au coeur du jeu

Description de l'image
Description de l'image

Description de l'image
Description de l'image

Description de l'image
Description de l'image

Partager
Link
Météo