Il risque quarante-cinq mois de prison

Le dénouement approche dans l’affaire de drogue complexe qui occupe le Tribunal de Moutier depuis mardi. Le jugement sera prononcé jeudi après-midi, pour mettre fin à deux jours d’audience. Pour rappel, un homme comparaît pour infractions simples et graves à la Loi fédérale sur les stupéfiants, ainsi que pour dénonciations calomnieuses. Il aurait acheté et vendu des pilules thaïes, du crystal, de l’héroïne et des ecstasies entre 2011 et 2013, principalement à Bienne et à Saint-Imier.

Un lourd passé judiciaire

Selon le procureur, le prévenu serait un des bras droit d’un homme surnommé « Tonton », qui serait à la tête d’un vaste trafic de drogue dans le Seeland. Dans son réquisitoire, Pascal Fischer a demandé une condamnation de 45 mois de prison ferme et une amende symbolique de 100 francs pour la consommation personnelle de l’accusé, domicilié dans le Jura bernois. Il estime que la culpabilité est grave. Le trafic de méthamphétamines – des drogues dangereuses –  semble s’intensifier dans la région. Le prévenu aurait agi par appât du gain, alors qu’il dépendait de l’aide sociale avant ses débuts dans son activité illégale. Le trafiquant présumé a par ailleurs déjà été condamné à sept reprises, dont trois fois pour des affaires de drogue. Selon le procureur, il n’a pas été impressionné par les sanctions prononcées contre lui dans le passé. Le prévenu n’a d’ailleurs pas exprimé de regrets devant le Tribunal de Moutier.

La défense plaide pour 36 mois d’emprisonnement

De son côté, la défense n’a pas placé le curseur très loin du Ministère public. Elle a plaidé pour une peine de 36 mois de prison ferme. L’avocat Daniel Jeanguenin a reconnu la gravité des faits. Il a aussi tenu compte du fait que le prévenu est un récidiviste. Pour atténuer la sanction, la défense a toutefois mis en avant les zones d’ombres persistantes après les explications de certains témoins, dont trois seraient aussi impliqués dans cette affaire de drogue. /rch

Partager
Link
Météo