Élections 2015 : la stratégie des Verts

Verts jurassiens Zoom sur « Verts jurassiens » (touche ESC pour fermer)
Les Verts jurassiens, avec le CS-POP et les syndicats, sont à l'origine du référendum contre une des mesures du programme OPTI-MA.

Les Verts jurassiens se sont réunis en Assemblée générale ordinaire samedi après-midi à Bassecourt. Les quelque trente personnes présentes ont notamment abordé le thème des élections cantonales et fédérales de cet automne. « Il a été décidé de présenter trois listes vertes pour les élections au Parlement jurassien, soit une liste par district comme il y a 5 ans. La différence est que nous visons désormais six sièges, contre quatre actuellement. A savoir un de plus dans la Vallée de Delémont et un supplémentaire en Ajoie », a déclaré le porte-parole du parti cantonna Yvan Godat. Aucun nom n’a par contre été dévoilé, si ce n’est que l’actuelle députée ajoulote Erica Hennequin a annoncé qu’elle se représentera cet automne, au contraire du Franc-Montagnard Jean-Michel Steiger.

Un ou plusieurs candidats au Gouvernement

En ce qui concerne l’élection au Gouvernement et au Conseil national, Les Verts ont pris une décision de principe : « Nous présenterons au moins un ou une candidat-e, mais nous ne pouvons en dire plus à l’heure actuelle », a indiqué Yvan Godat. Finalement pour le Conseil des États, « la discussion reste ouverte. Nous voulons encore nous laisser du temps pour réfléchir », a précisé le porte-parole des Verts jurassiens. Concernant les noms des candidats, ils devraient être dévoilés lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire des Verts jurassiens prévue le 11 mai.  /afa

Partager
Link
Météo