Deux SPA jurassiennes touchent le pactole

Un héritage qui fait des bienheureux. L’AJPA, l’Association Jurassienne de Protection des Animaux, et le Centre refuge SPA Jura de Soubey vont pouvoir remplir leurs caisses. Selon le quotidien « Le Matin » de mercredi, un accord a été trouvé mardi au Tribunal cantonal vaudois entre les sociétés protectrices romandes des animaux après plus de quatre ans de conflit. Il concerne un héritage de plus de 12 millions de francs qu’un Vaudois a souhaité léguer après son décès.

Imbroglio autour de l’héritage

Le défunt n’a pas été très clair dans son testament. Il a souhaité attribuer sa fortune à l’ensemble des SPA romandes, sans préciser lesquelles. La Justice vaudoise avait alors retenu neuf sociétés, des entités de Suisse romande nommées SPA, parmi lesquelles figurait le Centre refuge SPA Jura de Soubey. C’est cette dénomination « SPA » qui est au cœur de la confusion. En effet, on ne la retrouve pas auprès de l’AJPA. L’Association Jurassienne de Protection des Animaux et cinq autres sociétés ont donc réclamé leur part avec comme principal argument que toutes font le même travail. L’accord trouvé mardi reconnaît la qualité d’héritières des six SPA ignorées dans un premier temps. Mais contrairement à la volonté du défunt, les parts ne seront pas versées de manière égalitaire. Selon les chiffres publiés dans « Le Matin », les neuf bénéficiaires, dont le refuge de Soubey, recevront un peu moins d’un million de francs. Quant aux six sociétés qui revendiquaient leur part, dont l’AJPA, elles obtiendront un peu plus de 600'000 francs.

De l’argent plus que bienvenu

Cette issue ravit le président de l’Association Jurassienne de Protection des Animaux. Roland Hermann précise qu’un groupe de travail va être créé. « Cette manne sera utilisée pour construire, louer ou acheter un petit refuge destiné principalement pour les chats, le cheval de bataille de l’AJPA ».

De son côté, le Centre refuge SPA Jura de Soubey utilisera ce million de francs pour divers projets. Selon Bernard Goudron « Senior », l’un des membres du comité de l’association, il servira « à améliorer le refuge existant, rembourser les personnes qui ont soutenu le Centre de Soubey et surtout vivre de manière plus décente ». /jpp

 

Partager
Link
Météo