La Cœuvatte en mauvaise posture

La Cœuvatte ne remplit plus son rôle de pépinière. La Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens y a mené des investigations piscicoles sur mandat de l’Office de l’environnement. Un rapport a été remis il y a quelques semaines aux autorités cantonales. Les deux auteurs, Ami Lièvre et Jean Koegler, tirent la sonnette d'alarme. Ce ruisseau entre Cœuve et Damphreux doit faire face à de sérieuses difficultés. Entre 2013 et 2014, plusieurs sondages de pêche électrique ont été effectués sur les 6km.

 

Différents problèmes

En amont vers Cœuve, les prélèvements ont permis de constater que ce tronçon n’abritait aucun petit poisson. La reproduction y est donc nulle, alors que ce type de cours d’eau, où la pêche est interdite, devrait accueillir de nombreuses truites. Les deux auteurs mettent en avant plusieurs atteintes à la Cœuvatte. Le ruisseau est particulièrement envasé sur le territoire de Cœuve. La truite pond ses œufs dans du gravier et ne peut se reproduire sur de la vase. Selon Ami Lièvre, ce colmatage par des dépôts argilo-terreux est « invraisemblable ».

Suite à certaines analyses, il a aussi été relevé que l’eau est caractérisée par des teneurs en matières azotées trop élevées. Enfin, en aval, quelques chutes et obstacles limitent la circulation de la faune piscicole.

 

« Un potentiel »

Par contre vers Damphreux et en direction de la frontière, les investigations montrent que la qualité de la Cœuvatte s’améliore nettement. La pente du cours d’eau est plus prononcée et empêche ainsi l’envasement. On y trouve de petits poissons et une espèce plus sensible : le chabot. Pour Ami Lièvre, la présence du chabot prouve le potentiel de ce ruisseau, « encore faut-il se donner les moyens de le valoriser ».

 

Le colmatage: ce fléau des cours d'eau ajoulots

L’Office de l’environnement rappelle que l’envasement des cours d'eau est une problématique répandue dans les rivières ajoulotes. Différents travaux sont en cours pour améliorer les connaissances sur ce phénomène de colmatage, notamment pour identifier la provenance de ces particules fines. /nqu

Partager
Link
Météo