Derniers résultats excellents pour Pierre Kohler

A moins de 48h de quitter la mairie, Pierre Kohler affichait vendredi un sourire radieux. Il avait de quoi se réjouir au moment de présenter les comptes 2014. L’exercice s’est bouclé sur un bénéfice de 4'850'000 francs, alors que le budget prévoyait un déficit d’environ 1 million de francs. Le Conseil communal a opté pour des amortissements à hauteur de 3'182'000 francs afin de réduire la dette, ce qui ramène le bénéfice à 1'568'000 francs.

Une assiette fiscale élargie pour des finances plus sûres

Ces excellents résultats sont attribués à une bonne maîtrise des charges et surtout des recettes plus élevées que prévues. Si les rentrées fiscales des personnes morales ont diminué d’environ 170'000 francs, les impôts des personnes physiques se sont accrus de 2 millions de francs, environ. Pour le maire Pierre Kohler, il vaut mieux pouvoir compter sur un nombre croissant de contribuables que sur ce que rapportent les entreprises, davantage à la merci des crises. L’arrivée de nouveaux contribuables intéressants est par ailleurs à mettre en lien direct, selon lui, avec la politique de développement des infrastructures sportives, culturelles et sociales menée sous son impulsion. Par ailleurs, l’amnistie fiscale a aussi permis d’engranger 800'000 francs supplémentaires.

Message au Conseil communal

Le maire sur le départ s’est aussi fendu de quelques conseils à l’exécutif pour maintenir la bonne marche des finances communales à l’avenir. D’après lui, il faut poursuivre la politique de rigueur dans la gestion du personnel et continuer de maîtriser les dépenses de fonctionnement. Par contre, il encourage ses collègues à proposer une diminution de la quotité d’impôt, de 1.95 à 1.90 par exemple. Si cette opération représenterait une perte fiscale d’environ 400'000 francs par an, elle aurait l’avantage d’aller dans le sens du projet de fusion et de rendre la ville plus attractive pour les contribuables. Il ajoute que ce serait également favorable au canton, puisque c’est la fiscalité du chef-lieu qui est prise en compte dans les comparaisons intercantonales.

Enfin, Pierre Kohler estime que ces bons résultats permettront de réaliser les projets de crèche envisagés à Delémont. Et pour clore son mandat sur une note humoristique et quelque peu théâtrale, au moment de sortir de l’Hôtel de ville vendredi matin, Pierre Kohler n’a pu s’empêcher de lâcher un dernier bon mot : « Le maire s’éclipse ». /iqu

Partager
Link
Météo