Une motion pour assurer les subsides

Garantir aux revenus modestes des réductions de primes d’assurance-maladie. C’est le but d’une motion déposée lors du dernier Parlement jurassien. Elle est l’œuvre de Josiane Daepp. La députée suppléante socialiste dénote les difficultés récurrentes auxquelles doivent faire face certaines personnes pour payer leurs primes. Elle souhaite également éviter que le Jura décide de ne pas augmenter proportionnellement les subsides. Josiane Daepp cite comme exemple le Valais qui a décidé dernièrement de réduire de 29 millions de francs la somme destinée aux allégements de primes. Elle s’inquiète du coup qu’une telle situation se généralise. L’élue relève toutefois que dans le Jura le maintien de montants suffisamment élevés semble toujours être d’actualité.

Un calendrier inadéquat

La problématique soulevée porte notamment sur le calendrier. La somme inscrite au budget cantonal destinée aux réductions des primes est fixée au printemps pour l’année suivante. C’est là que le bât blesse, selon Josiane Daepp. Ce montant se base sur des hypothèses quant à l’augmentation des primes. « Il peut donc arriver qu’il y ait des différences entre ces hypothèses et la réalité des chiffres avec pour conséquence la modification du montant et du cercle des bénéficiaires », souligne la socialiste. Elle demande donc une modification de la loi jurassienne sur la LAMal pour que le montant des réductions des primes ne puisse pas être diminué et qu’il tienne compte de l’augmentation possible non seulement des primes mais aussi du nombre de bénéficiaires. Dans le Jura, un tiers de la population touche des subsides pour les primes d'assurance-maladie. /jpp

Partager
Link
Météo