Le Jura se retrouve sans chimiste cantonal

Le canton du Jura se heurte au refus des chimistes cantonaux romands. Aucun d’eux n’accepte d’assurer l’intérim suite à la démission de José Caperos de son poste de chimiste cantonal, selon le Quotidien Jurassien de mercredi. José Caperos avait annoncé son départ à la retraite l’automne dernier et le canton avait alors engagé Caroline de Renéville au poste de chimiste chargée de mission dans l’optique de lui succéder. José Caperos devait occuper ses fonctions à un taux réduit jusqu’à ce que la future chimiste cantonale soit formée, mais il y a renoncé à fin février. Caroline de Renéville achèvera sa formation fin 2016. Le canton du Jura cherche donc une solution intérimaire jusque-là. /emu

Partager
Link
Météo