Accueil chaleureux pour Gérard Varin

Gérard Varin à son arrivée à Seleute Zoom sur « Gérard Varin à son arrivée à Seleute » (touche ESC pour fermer)
Gérard Varin à son arrivée à Seleute

Gérard Varin y est arrivé. Après huit jours passés dans le froid, la pluie et même la neige, le Jurassien a atteint Seleute, son village natal, lundi vers 15h30. Le Jurassien a couru 340 kilomètres à travers tout le canton. Il s’était lancé comme défi de parcourir une boucle de Seleute à Seleute en passant par l’Ajoie, la vallée de Delémont et les Franches-Montagnes. L’exploit est donc aujourd’hui remporté mais non sans peine.

À son arrivée, des dizaines de personnes étaient présentes pour le féliciter. L’homme de 50 ans, rempli d’émotion, n’a pas pu retenir ses larmes. C’est que l’effort a été intense : « C’était difficile. Avec le temps qu’il a fait, si je n’avais pas eu le support des gens, je ne sais pas si j’aurais pu finir. Moralement et physiquement, cela a été très éprouvant, avec en plus 1000 mètres de montée tous les jours », nous a-t-il indiqué.

Gérard Varin courrait pour récolter des fonds pour l’association au Fil du Doubs. Les dons qui ont été recueillis durant les huit jours de course ne sont pas encore connus. Selon Sébastien Defer, responsable de l’institution, les retombées de cette aventure sont de toute façon très positives. /jsr

Partager
Link
Météo