La campagne électorale s’agite à Delémont

Les affiches observées en vieille ville de Delémont Zoom sur « Les affiches observées en vieille ville de Delémont » (touche ESC pour fermer)
Les affiches observées en vieille ville de Delémont

La campagne électorale pour la mairie de Delémont, calme jusqu’à présent, s’emballe quelque peu par voie de presse et d’affichage. Les Delémontains voteront dimanche, soit pour le PCSI Damien Chappuis, pour la CS-POP & Verts Esther Gelso. Des affiches particulières qui appellent à voter pour la candidate de gauche ont fleuri en ville. Et dans le Quotidien Jurassien, ce sont des publicités spéciales qui ont attiré l’attention.

En albanais

Mercredi, André Parrat a fait paraître une publicité en albanais appelant à voter pour Esther Gelso. Traduction : « Une femme à la mairie, trois femmes au Conseil communal, votez Esther Gelso ». Ce vendredi, le citoyen Jeanmo Christe réplique par une autre publicité dans le journal : « Tiens, le Kamarad Parrat vote en albanais. Pour ma part, j’aime Delémont et je vote Damien Chappuis ». Contactés par notre rédaction, les deux candidats ont réagi à cette propagande qu’ils n’ont pas demandée. Esther Gelso estime qu’André Parrat est dans son droit en s’exprimant en albanais, d’autant plus que cette publicité est aux frais de l’auteur, pas du parti. La candidate CS-POP &Verts affirme par contre que la réponse donnée ce jour est lamentable. « J’ai pris connaissance de cette publicité avec tristesse », dit Esther Gelso, qui estime être prise en otage avec Damien Chappuis, alors que les deux candidats travaillent bien ensemble au Conseil communal. « Notre campagne est respectueuse et elle doit l’être jusqu’au bout ».

Les affiches du « Calumet »

Damien Chappuis estime aussi que les deux prétendants à la mairie sont pris en otage par ces déclarations qu’il juge « limites ». Pour le candidat PCSI, la campagne a été digne, sans attaque mutuelle. Il regrette donc la tournure des événements, ajoutant que la communauté albanaise est également prise en otage, alors qu’elle n’a rien demandé.

Autre chose : les affiches posées par Pascal Faivre, dit le Calumet, qui soutient Esther Gelso. La candidate CS-POP &Verts ne rit pourtant pas. Elle parle d’affiches consternantes, de mauvais goût, avec des jeux de mots vaseux. « Je ne sais pas pourquoi il m’a pris en amitié. Ses affiches, ce sont des choses qu’on ne maîtrise pas », nous a déclaré Esther Gelso.

La campagne se poursuit jusqu’à dimanche. On connaîtra le verdict de cette élection à la mairie de Delémont vers 12h30. /rch

Partager
Link
Météo