Le brigandage industriel devant le Parlement

La sécurité des zones industrielles sera débattue au Parlement. Un postulat a été déposé lors de la dernière séance du législatif par le député PDC Maurice Jobin. L’élu d’Alle demande au Gouvernement d’étudier la possibilité de fixer des exigences, dans les plans d’aménagement communaux, en matière de sécurité lors de l’équipement de zones industrielles.

« Il est temps de prévoir des mesures de sécurité adaptées aux grands moyens, utilisés par les cambrioleurs », préconise Maurice Jobin. Devant la difficulté d’équiper les zones d’activités a posteriori, son postulat propose d’intégrer d’emblée des mesures de sécurité passives dans les futures zones. Il veut y mettre des barrières, des talus végétalisés, voire des caméras de surveillance. Des solutions dissuasives, nécessaires pour l’auteur du texte. Contacté mardi, l’habitant d’Alle estime que son village a été servi. Celui-ci a en effet subi au moins quatre cambriolages en une année. La commune a réagi mais d’autres villages ont été touchés. Maurice Jobin estime que « la vigilance est de mise. Un déclic cantonal doit être envisagé ». L’élu ajoulot veut suggérer une réflexion commune sur le problème.

Du côté du canton, le chef de la Section de l’aménagement du territoire juge impossible d’imposer de telles mesures aux communes, à moins de modifier le plan directeur cantonal. Alain Beuret rappelle aussi que la sécurisation peut se faire par les entreprises elles-mêmes, à titre privé. Enfin, la pose de caméras soulève la question de la protection des données. Le postulat sera discuté prochainement au parlement. /lbr

Partager
Link
Météo