Du changement à l'Université populaire

Christophe Riat a été élu secrétaire général de l'Université populaire jurassienne. Zoom sur « Christophe Riat a été élu secrétaire général de l'Université populaire jurassienne. » (touche ESC pour fermer)
Christophe Riat a été élu secrétaire général de l'Université populaire jurassienne.

Le Conseil de l’Université populaire jurassienne a élu samedi un nouveau secrétaire général. Christophe Riat remplacera dès le 1er octobre Anna Benjamin, qui a démissionné après 9 ans à ce poste.

L’Université populaire jurassienne enregistre une légère baisse du nombre de ses cours et de leur fréquentation. C’est le constat dressé à l’occasion de ses assises annuelles qui se sont tenues samedi à Grandval. L’UP et ses sections actives dans le canton du Jura et le Jura bernois ont dispensé 982 cours en 2014, contre 1'024 l’année précédente. Le nombre d’élèves a lui diminué de quelque 750. Cette diminution n’inquiète pas le coprésident de l’institution Jean-Pierre Aellen. Il estime qu’une partie de la population investit actuellement son argent dans d’autres domaines. Le Tavannois note toutefois que l’UP recherche constamment de nouveaux cours.

L'année du nouveau Bibliobus

Le principal défi de l’UP jurassienne concerne son Bibliobus. L’Université populaire va investir cette année dans un nouveau bus pour remplacer un véhicule vétuste. Elle doit toutefois se préparer à changer un autre de ses trois bus d’ici quelques années. « Je ne sais pas encore comment nous allons faire », note Jean-Pierre Aellen. Le Bibliobus commence aussi à prendre le virage du livre numérique. Il propose depuis la fin de l’année passée une offre d’ouvrage en téléchargement.

L’année 2014 a aussi été marquée par la création d’un nouvel organe au sein de l’UP. Il se nomme la plateforme et étudie les synergies entre les sections. Sur le plan financier, Jean-Pierre Aellen estime que l’UP se porte bien, même si elle doit faire face aux mesures d’économie cantonale. /kro

Partager
Link
Météo