La lumière décortiquée

Jurassica Zoom sur « Jurassica » (touche ESC pour fermer)
La cage à miroirs permet de démultiplier les reflets.

La magie de la lumière expliquée grâce à des expériences. Jurassica Museum a présenté vendredi sa nouvelle exposition intitulée « Dompter la lumière ». Elle a été réalisée par le Musée d’histoire des sciences de la ville de Genève et prêtée à l’institution de Porrentruy. A travers 22 expérimentations, le visiteur tente de comprendre la complexité des ondes lumineuses. L’exposition « Dompter la lumière » est à découvrir dès mercredi 18h30 et jusqu’à la fin de l’année à Jurassica Museum.

 

Un avant-goût

Peut-on dompter la lumière ? Jurassica Museum tente de répondre à cette question avec cette exposition. Le parcours commence à travers des miroirs. Le visiteur peut se glisser dans une cage à miroirs. Il découvre alors son reflet démultiplié, en face, à droite, à gauche, en haut ou encore en bas. L’effet est surprenant et il vaut mieux alors assumer son apparence. On peut également entrer dans la peau d’un enquêteur de police derrière un miroir sans tain, mais attention le suspect pourrait bien lorgner également de votre côté.

La visite se poursuit sur le thème des déformations de la lumière. Des prismes permettent de séquencer les rayons. Vous pouvez aussi vous retrouvez à l’intérieur de la chambre noire d’un antique appareil photo et tenter de faire une mise au point.

La dernière partie est consacrée aux faiblesses de l’œil, qui n’arrive pas à distinguer des couleurs lorsqu’une roue tourne à grande vitesse. Un œil qui vous fait également croire que deux images différentes dessinées rectos versos s’unissent lorsqu’on les fait pivoter.

Au terme de la visite, on finit par supposer qu’on ne dompte pas la lumière, mais que c’est elle qui nous dompte. /ncp

Batman prend des couleurs









Partager
Link
Météo