« Une zone à haut potentiel »

Des idées pour développer une friche industrielle à Porrentruy. Martial Courtet a présenté à la presse lundi matin son travail de mémoire réalisé dans le cadre de son master en Sciences de l’environnement à l’Université de Neuchâtel. L’enseignant et conseiller pédagogique s’est penché sur le développement de la zone située à l’est du quartier de la gare de l’autre côté des voies. Cette parcelle où se trouve le bâtiment de la Petite vitesse est propriété des CFF. Le terrain s’étend sur 11'000 m2. Martial Courtet est arrivé à la conclusion qu’un quartier durable serait approprié sur cette zone qui a, selon lui, « un haut potentiel ». Il relève qu’elle se situe à quelques mètres des transports communs et au centre de la ville. Elle jouxte également le quartier de Lorette, qui s’était déjà mobilisé fortement pour la construction d’un passage sous-voies. Selon lui, il serait opportun d’intégrer les riverains dans une démarche participative pour le développement de ce lieu.

Il imagine un quartier avec différentes fonctions à savoir des logements, des bureaux, une zone d’artisanat, éventuellement une crèche ou même une maison de la culture dans le bâtiment de la Petite vitesse. Un espace vert permettrait aussi de créer une certaine cohésion sociale.

 

Ouverte aux différentes idées

La commune de Porrentruy n’est pour le moment pas en discussion avec les CFF concernant ce terrain. À l’heure actuelle, la ville finalise le plan directeur localisé du quartier de la gare. Dans ce cadre-là, toutes les idées sont les bienvenues, selon la conseillère municipale en charge de l’urbanisme Anne Roy. La municipalité est ouverte aux différentes possibilités pour développer ce secteur. /ncp

Partager
Link
Météo