La science à travers les expériences

Le Colporteur des sciences a essaimé sa passion. Ce projet Interreg, porté par le Centre nature les Cerlatez et la Nef des sciences de Haute-Alsace, a séduit de nombreuses classes. Sur demande des enseignants, un animateur présente une thématique à travers des expériences. Quatre classes, deux Jurassiennes et deux du Haut-Rhin, se sont retrouvées mardi à l’école de l’Oiselier à Porrentruy pour présenter le fruit de leur travail. La centaine d’enfants, âgés entre 7 et 12 ans, ont par exemple décortiqué une pelote de réjection ou encore étudié le phénomène de filtration de l’eau. Cette journée était aussi l’occasion de créer des liens entre des élèves de Courroux, Charmoille, Wittelsheim et de Soultzmatt.

 

Peu d’enthousiasme

Le colporteur des sciences a animé environ 220 ateliers côté France, alors que dans le Jura 19 classes ont pris part à ce programme. Bien que le bassin de population dans le Haut-Rhin soit dix fois plus important, ce chiffre reste faible selon François Boinay, le directeur du Centre nature les Cerlatez. Il explique ce manque d’enthousiasme de la part des enseignants par l’abondance d’offres. Le Service de l’enseignement relève que ce genre d’animations répond totalement aux exigences du plan d’étude. Ce projet Interreg prend fin dans un mois. Les différents acteurs se penchent actuellement sur son avenir et surtout son financement. Différentes pistes sont à l’étude, notamment un développement sur l’Allemagne et la région bâloise. /ncp

Partager
Link
Météo