Un nouveau souffle pour les « 4 vents »

Le directeur des 4 vents, Marcel Erard (à droite), accompagné d'Edith et Jean-Louis et d'un pensionnaire Zoom sur « Le directeur des 4 vents, Marcel Erard (à droite), accompagné d'Edith et Jean-Louis et d'un pensionnaire » (touche ESC pour fermer)
Le directeur des 4 vents, Marcel Erard (à droite), accompagné de ses aides, Edith et Jean-Louis, et d'un pensionnaire

Le Refuge des 4 vents aux Rangiers veut éviter la tempête. L’institution pour chiens et chats organise samedi des portes ouvertes pour se donner un nouvel élan. Marcel Erard a repris les rênes de l’institution en août après que l’ancienne responsable a été éloignée des animaux par la Fondation qui gère le refuge. La nonagénaire ne parvenait plus à s’occuper des bêtes. « Plutôt que de les piquer lorsqu’ils souffraient, elle préférait les laisser mourir », explique le directeur du Refuge. L’ancienne responsable, devenue âgée, donnait également des douceurs aux chiens en pensant leur faire plaisir alors que les gâteaux au chocolat ne sont pas recommandés pour les canidés. « Une pratique qui n’est plus appliquée, rassure Marcel Erard, le refuge a changé, nous nous en occupons davantage en leur faisant faire des exercices et l’hygiène des bêtes est assurée ».

Un avenir financier incertain

La santé financière du refuge n’est pas au beau fixe. L’institution survit grâce aux dons mais les fonds suffisent à peine. Les portes ouvertes de samedi ont également pour but de faire connaître les 4 vents aux Jurassiennes et aux Jurassiens et de lui donner une meilleure visibilité. Actuellement, trois personnes s’occupent des 18 chiens et 13 chats pensionnaires du refuge durant la semaine. /lbr

Partager
Link
Météo