Du changement dans le dossier de l’Inter

L’Inter à nouveau au cœur du débat. Le Conseil de ville de Porrentruy a accepté jeudi soir un nouveau crédit pour la rénovation de la salle culturelle. Cette enveloppe de 400'000 francs doit permettre de rajouter des options jugées indispensables, comme du nouveau mobilier. Cette somme n’a pas suscité la controverse, mais c’est la gestion dans son ensemble de ce gros dossier, qui est sur la table des autorités bruntrutaines depuis 15 ans, qui a créée le débat. Le peuple avait voté en 2009 un crédit de 6,5 millions de francs pour la remise à neuf de ce lieu. L’ouverture pourrait avoir lieu début 2016.

 

Dossier retiré à Pierre-Olivier Cattin

Le maire de Porrentruy, Pierre-Arnauld Fueg, a présenté pour la première fois jeudi soir le dépassement budgétaire prévu à ce stade. Il se monte à 461'000 francs, toutefois l’élu craint qu’il ne soit pas définitif. Ces 7% de plus s’expliquent, par exemple, par la hausse de la TVA ou par la mise en conformité à de nouvelles exigences. Pierre-Arnauld Fueg a également annoncé que le dossier avait été retiré au conseiller municipal Pierre-Olivier Cattin. Le maire en sera désormais le porteur. Il sera épaulé dans cette tâche par le conseiller municipal en charge des finances, Eric Pineau, et le chef du service de l’urbanisme, Bruno Cardona. L’objectif est de calmer les choses au niveau politique et de faire table rase du passé avec une nouvelle équipe.

 

Un signal clair pour terminer l’Inter

Lors de la discussion sur l'entrée en matière, le PDC a rappelé les craintes formulées en 2009 sur le devis avec un projet monté « à la va-vite ». Les autorités auraient vendu un rêve qui tourne désormais légèrement au cauchemar. Du côté du PCSI, porteur du dossier jusqu’à présent, on a mis l’accent sur le signal clair à donner avec ce nouveau vote. Le groupe PS et Verts a souligné qu’il fallait aller au bout des choses. Le PLR a souhaité, quant à lui, repousser l’échéance au prochain Conseil de ville afin d’analyser les chiffres présentés le soir même. Même s’ils ne se disaient pas contre ce crédit, les élus libéraux-radicaux ont été les seuls à refuser l’entrée en matière.

 

Le Conseil de ville en bref

Tous les points à l’ordre du jour ont été acceptés, notamment les deux crédits-cadre de 900'000 francs pour les infrastructures routières et de 960'000 francs pour l’assainissement du parc immobilier. Par contre en l’absence du dépositaire, le traitement du postulat intitulé « Agglomération de Porrentruy et sa couronne » a été reporté. A noter aussi que les autorités bruntrutaines ont décidé de faire un geste pour la population népalaise frappée par plusieurs séismes. Les jetons de présence de cette séance seront reversés et les conseillers municipaux participeront également à hauteur de 2'500 francs. /ncp

Partager
Link
Météo