Les énergies renouvelables sous la loupe

Le président de Juvent SA Martin Pfisterer et le directeur de BKW Jura-Jura bernois Daniel Pheulpin ont notamment remis en question le système des subventions aux énergies renouvelables. Zoom sur « Le président de Juvent SA Martin Pfisterer et le directeur de BKW Jura-Jura bernois Daniel Pheulpin ont notamment remis en question le système des subventions aux énergies renouvelables. » (touche ESC pour fermer)
Le président de Juvent SA Martin Pfisterer et le directeur de BKW Jura-Jura bernois Daniel Pheulpin ont notamment remis en question le système des subventions aux énergies renouvelables.

L’association ener-J a passé sous la loupe les différentes formes d’énergies renouvelables. Elle a organisé une discussion, à l’issue de son assemblée générale mardi dans les locaux de l’usine Schaublin à Bévilard. Des représentants du domaine du solaire, de l’éolien, du biogaz, de la géothermie et de l’hydraulique ont échangé leurs points de vue. Ils ont évoqué les potentiels de développement de ces énergies vertes, ainsi que les obstacles à leur expansion.

Les subventions critiquées

La politique de subventionnement des énergies renouvelables a été remise en question. « Je pense qu’il faudrait baisser les subventions et chercher en priorité l’accord de la population avant d’installer d’autres parcs éoliens », a notamment affirmé le président de Juvent Martin Pfisterer. Le directeur de BKW Jura-Jura bernois Daniel Pheulpin a aussi évoqué les problèmes que connaît le marché de l’hydraulique. Il estime que «l’une des solutions serait soit de supprimer les subventions pour toutes les formes d’énergies, soit de toutes les subventionner au même titre afin d’avoir des règles équitables».

Vigier primée

La troisième assemblée générale d’ener-J a aussi remis le prix 2014 de l’énergie à l’entreprise Ciments Vigier SA pour le réaménagement de l’ancienne centrale hydraulique de Rondchâtel. /kro

Partager
Link
Météo