Un crédit en guise de signal fort pour l’innovation

Parc d'innovation Zoom sur « Parc d'innovation » (touche ESC pour fermer)
Le Jura marque son implication dans le Parc d'innovation du Nord-Ouest de la Suisse (à gauche: Daniel Rüegg, vice-directeur de Creapole, à droite: Michel Probst, ministre jurassien de l'Economie).

Le canton du Jura veut s’assurer une position de leader dans le projet de Parc d’innovation. Le Gouvernement soumet au Parlement un crédit de 400'000 francs destiné à souscrire au capital des sociétés qui gèreront la structure commune au Jura et aux deux Bâles. Le Jura est ainsi le premier canton à lancer une telle démarche. L’engagement financier total du Jura dans le Parc d’innovation de la Suisse du Nord-Ouest se montera à un million de francs. Le montant comprend une somme de 600'000 francs pour la construction de l’antenne jurassienne du projet. Pour le ministre jurassien de l’Economie, Michel Probst, la demande de crédit soumise au Parlement constitue « un signal politique fort » qui montre la volonté du canton du Jura de voir le projet se réaliser.

Trois cantons, un projet

Le Parc d’innovation de la Suisse du Nord-Ouest est porté par trois cantons : Bâle-Ville, Bâle-Campagne et le Jura. Il comprendra trois sites, soit Allschwil – qui a déjà démarré ses activités -, Innodel à Courroux et le dernier sur le territoire de Bâle-Ville, probablement dans les zones de Klybeck et Rosental. Le bâtiment qui sera édifié dans le secteur d’Innodel sera construit à partir de 2018. Il accueillera des projets de recherche et développement dans les technologies médicales alors que l’ensemble du concept sera destiné aux sciences de la vie et aux technologies appliquées.

La mise en place du Parc d’innovation de la Suisse du Nord-Ouest doit encore obtenir l’aval des Chambres fédérales qui se prononceront d’ici la fin de l’année. Le Conseil fédéral a d’ores et déjà inclus le projet dans la conception de départ du concept national. / comm + fco

Partager
Link
Météo