À Saint-Charles comme à la maison

Stoyan et Wesley ont pris, avec plaisir, possession de leur nouvelle chambre Zoom sur « Stoyan et Wesley ont pris, avec plaisir, possession de leur nouvelle chambre » (touche ESC pour fermer)
Stoyan et Wesley ont pris, avec plaisir, possession de leur nouvelle chambre

Des locaux plus grands et plus lumineux pour les internes de Saint-Charles Zoom sur « Des locaux plus grands et plus lumineux pour les internes de Saint-Charles » (touche ESC pour fermer)
Des locaux plus grands et plus lumineux pour les internes de Saint-Charles

Les internes du collège Saint-Charles comme à la maison. Les garçons ont pris possession il y a un mois de nouvelles chambres modernes et lumineuses dans l'école privée bruntrutaine. L’internat de 22 lits a pris place dans l’ancienne salle de musique de l’institution. L’espace volumineux se veut plus convivial pour les écoliers. Il a été présenté vendredi à la presse.

 

Un cadre de vie idéal pour les élèves

« Une chance pour Porrentruy et pour le Jura ». La rectrice de Saint-Charles a évoqué les enjeux et les perspectives de ce nouveau lieu de vie. Pour Carmen Kocher ceux-ci sont scolaires : « il faut accompagner et mener les élèves le plus loin possible dans leur scolarité » mais avant tout pédagogiques. « Une équipe est sur place 24/24h. Je veux moi-même participer à la vie des internes pour marquer la présence de la direction », précise la rectrice à la tête de l’institution privée depuis deux semaines environ. Carmen Kocher souhaite déjeuner ou souper régulièrement avec les internes. Actuellement, 33 élèves, garçons et filles vivent la semaine dans l’école. Ils proviennent avant tout d’autres cantons romands et de Suisse alémanique mais aussi de France et du Maroc.

 

« Il fallait que les jeunes s’y voient »

Les locaux dans lesquels a été construit l’internat retrouvent leur fonction d’origine. Avant d’être une salle de musique pour les élèves de Saint-Charles, la grande salle du quatrième étage accueillait déjà les internes jusqu’en 1987. L’architecte mandaté pour mettre en place les 9 nouvelles chambres (avec celle du préfet) a dû faire face à un grand défi. Benoit Bleyaert explique que « l’enveloppe était déjà là. L’enjeu était donc d’utiliser l’espace de la manière la plus optimale et de maximiser la luminosité. Surtout, il fallait que les jeunes se sentent comme chez eux ».

Les élèves ont déjà dormi un mois dans leur nouvelle chambre. Stoyan et Wesley ont vécu la transition entre l’ancien bâtiment et les locaux tout neufs. Pour eux, le changement est sensible. Ils se sentent chez eux et les chambres au même étage et dans le même édifice que celle des filles permettent de se voir plus et d’échanger, ce qui rend l’ambiance plus conviviale. Les travaux ont coûté environ 540'000 francs. /lbr

Partager
Link
Météo