Une situation préoccupante, mais pas de crise

Economie jurassienne Zoom sur « Economie jurassienne » (touche ESC pour fermer)
Le chef du Service de l'économie Claude-Henri Schaller (à gauche) et le ministre Michel Probst ont fait le point sur la situation économique dans le Jura après l'abandon du taux plancher.

L’économie jurassienne se porte relativement bien, mais la vigilance est de mise. Le Département de l’économie et de la coopération a fait le point sur la situation lundi, lors d’une conférence de presse intitulée « Unis face à l’incertitude ». Le DEC a procédé à une appréciation générale de l’évolution économique et de l’emploi dans le canton après l’abandon du taux plancher face à l’euro le 15 janvier dernier.

« Il y a un tassement »

Le ministre Michel Probst a souligné qu’aucun impact significatif sur le taux de chômage n’est encore observé (4% aujourd’hui dans le Jura). La situation n’est donc pas alarmante, mais les perspectives restent très incertaines et contradictoires. « Il y a un tassement, mais nous ne sommes pas en crise. Il s’agit de ne pas précipiter les choses. Notre économie est aujourd’hui dynamique, le Jura compte 33'000 EPT. Mais la situation face au franc fort reste préoccupante, car nous n’avons pas de vision à court terme », a expliqué Michel Probst. Le scénario probable est celui d’un ralentissement de la croissance dû non seulement au franc fort, mais aussi à certaines incertitudes (mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse notamment). Il pourrait en résulter une légère augmentation du chômage en 2015 et 2016.

Un panel de mesures

Le canton du Jura dispose à ce jour d’un panel de mesures activables en cas de dégradation de la situation économique, afin de venir en aide aux entreprises et aux chômeurs. Il pourrait aussi, en cas de nécessité, activer le système de cautionnement cantonal de crédits bancaires. Le Jura dispose par ailleurs de réserves conjoncturelles de 9,5 millions de francs qui peuvent être activées si la conjoncture venait à fléchir.

Pour l’Etat jurassien, le retour à des conditions-cadres stables n’incombe pas au seul Gouvernement. Il appelle donc à l’unité avec ses partenaires économiques et sociaux. /rch + comm

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo