« On a gagné, mais pas vaincu »

Après quatre ans de combat, Librevent se dit satisfait, mais veut continuer sa lutte. L’association, qui milite en faveur de la sauvegarde des paysages des Franches-Montagnes, a convoqué la presse, mardi matin, quelques jours avant son assemblée générale qui aura lieu au Restaurant des Rangiers vendredi 12 juin.

Librevent veut démanteler les éoliennes des Franches-Montagnes

Librevent se félicite d’avoir réussi à limiter le nombre d’éoliennes industrielles sur le territoire taignon. Il y en a actuellement cinq. L’association veut désormais aller plus loin et propose de démanteler ces turbines. Or, cette opération a un coût : un million de francs par éolienne. Selon les membres de Librevent, les sociétés promotrices doivent assumer les travaux de démontage. « Ceux qui se sont fait enfiler un suppositoire en or doivent payer », selon Philippe Queloz. Par ailleurs, l’association se tient à disposition des personnes qui souhaitent élever la voix contre le plan sectoriel éolien du canton du Jura. Celui-ci prévoit d’implanter une trentaine de turbines sur le territoire cantonal. Librevent a envoyé 34'000 dépliants aux Jurassiens pour les sensibiliser à leur cause.

Des reproches aux responsables cantonaux

Librevent n’y va pas avec le dos de la cuillère avec les responsables du Service territorial jurassien. Selon les membres de l’association, la méthode qui a conduit au plan sectoriel cantonal n’a pas été correcte. Selon Librevent, les autorités n’ont pas tenu compte des expériences acquises à l’étranger depuis une trentaine d’années. L’association fustige surtout la distance qui sépare les éoliennes des habitations qui est de 500 mètres, et de 300 mètres pour les habitations en zone agricole. Elle accuse aussi le canton de tuer le paysage pour quelques subventions. Les membres de l’association estiment aussi que les cinq turbines actuelles menacent directement la santé des Taignons. D’ailleurs, selon Michel Péquignot, membre de Librevent, plusieurs Franc-Montagnards souffrent de maux de tête et de nausées à cause des éoliennes. /mle

Partager
Link
Météo