Géothermie profonde: plan adopté

Géothermie profonde Zoom sur « Géothermie profonde » (touche ESC pour fermer)
Peter Meier (directeur de Geo-Energie Suisse SA), Philippe Receveur (ministre jurassien de l'Environnement) et Jean-Bernard Vallat (maire de Haute-Sorne) ont signé lundi une convention tripartite pour mener à bien le projet de centrale géothermique à Glovelier.

Le Gouvernement jurassien a donné son feu vert lundi au projet pilote de géothermie profonde dans la commune de Haute-Sorne. Il a adopté le plan spécial cantonal et levé les oppositions restantes. Cette décision permet donc d’aller de l’avant et d’envisager le développement de la technologie pétrothermale pour la production renouvelable d’électricité et de chaleur dans le Jura.

Ce projet pilote prévoit la production d’électricité à partir de la chaleur des roches situées entre 4'000 et 5'000 mètres de profondeur. La centrale géothermique de Haute-Sorne pourrait fournir au moins 6'000 ménages en courant, et alimenter un réseau de chauffage à distance. Le coût d’investissement est estimé à 100 millions de francs.

L'Etat jurassien rassurant

Pour le Gouvernement, ce projet a pour ambition de montrer qu’une forme d’énergie renouvelable et indigène peut être exploitée dans la région de manière respectueuse de l’environnement. Il ajoute que les retombées, notamment en termes d’emplois, seront significatives.

L’Etat jurassien veut aussi se montrer rassurant. La réalisation du projet de géothermie profonde à Haute-Sorne est soumise au respect de nombreuses prescriptions. Des mesures régulières sont prévues pour surveiller les niveaux sonores et les eaux souterraines. Toutes les mesures de sécurité seront également prises pour éviter les dommages liés à la sismicité. Un groupe d’experts neutre va par ailleurs réévaluer le risque sismique à chaque étape. Il pourra recommander au Gouvernement d’exiger une révision du développement du projet, voire un arrêt temporaire ou même définitif. Si tout se passe bien, le premier forage profond d'exploration et le test de simulation devraient être réalisé en 2017. La construction et la mise en service de la centrale géothermique sont prévues en 2019-2020.

Une convention signée

Une  convention tripartite a été signée lundi matin entre le canton, la commune de Haute-Sorne et la société de projet Geo-Energie Jura SA. Elle vise à mettre sur pied une commission de suivi et d’information. Elle règlera aussi le montant des redevances versées aux collectivités publiques jurassiennes. /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo