LRTV: soutien déterminant des Suisses de l'étranger?

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Photo: Organisation des Suisses de l'étranger - Philipp Zinniker

Au lendemain de la votation sur la radio et la télévision, le poids électoral des Suisses de l’étranger fait débat. Selon la Berner Zeitung, c’est eux qui ont fait pencher la balance en faveur du oui dans l'un des votes les plus serrés de l'histoire. Le quotidien bernois a examiné les résultats de dix cantons et il ressort que les citoyens expatriés ont clairement plébiscité la nouvelle loi. Selon nos confrères, c'est problématique car ils ne paient pas la redevance comme tout le monde.

Un faux procès selon l'Organisation des Suisses de l'étranger

Une thèse jugée discutable pour l’organisation des Suisses de l’étranger. Sa co-directrice, Ariane Rustichelli, estime que sans les résultats définitifs de tous les cantons, rien ne permet d'extrapoler et de conclure que les votants basés à l'étranger ont été déterminants. Et même en admettant que c'est le cas, il s'agit d'un faux procès intenté à la "Cinquième Suisse". Selon Ariane Rustichelli, les médias permettent aux Suisses de l'étranger de s'acquitter correctement de leurs devoirs civiques en restant informés. Elle ajoute que dans plusieurs pays, ils paient une taxe de 120 francs par année pour regarder la télévision suisse.

Quant à Filippo Lombardi, conseiller aux États tessinois et membre du comité politique de l'Organisation des Suisses de l'étranger, il n'est pas question de faire payer la redevance aux plus de 583'000 Suisses établis hors des frontières et en âge de voter, notamment en raison des complications administratives que cela occasionnerait.

Pas de recomptage

De son côté, l'Union suisse des arts et métiers renonce à demander un recomptage des voix. On le rappelle, seules 3696 voix ont fait la différence. /gwe

Partager
Link
Météo