La griffe Mario Botta à Bonfol ?

Landart Zoom sur « Landart » (touche ESC pour fermer)
Le plan du projet Landart tel que pensé par Mario Botta.

Un projet d’envergure pour Bonfol signé Mario Botta. Escale Bonfol, qui œuvre depuis 2011 pour le village sous l’impulsion de la Chimie bâloise, a fait appel à l’architecte pour imaginer le réaménagement du site de la décharge. La maquette a été présentée mardi soir lors de la séance d’information de l’association. Le Tessinois a été inspiré par l’endroit et motivé par la volonté du groupe d’en faire un lieu de mémoire.

Le Landart comprendrait trois axes. Une tour se dresserait à l’entrée du site pour rendre compte de l’empreinte de l’homme sur ce paysage et être vu depuis loin comme actuellement la halle d’excavation. Ensuite, à la place de cette halle, seraient plantés des arbres de manière géométrique pour faire référence à un temple. Le mur de la décharge serait d’ailleurs maintenu et végétalisé. De l’autre côté, des jardins de fleurs avec des parfums, des couleurs et des formes différentes s’étendraient sur l’ouest du site. Mais l’association est confrontée à des problèmes de législation, car l’emplacement devrait redevenir une zone de forêt. Melinda Ritter, cheffe de projet, relève aussi que ce Landart est trop conséquent pour être porté uniquement par l’association.

Des idées à foison

Le Landart de la décharge de Bonfol n’est pas la seule idée qui prend forme. Les premiers projets ont abouti ces derniers mois comme par exemple l’installation de plateformes à cigogne, la construction d’une cabane d’observation ou encore l’inauguration d’une fresque près de la gare. Mardi soir, l’association a également remis aux autorités communales l’étude sur le réaménagement du centre du village. Un foyer de jour pour personnes âgées est aussi en réflexion. /ncp

 

 

Partager
Link
Météo