La déchetterie mobile attendra

Saignelégier se laisse un délai de réflexion, les autres communes sont sur le carreau. Il n’y aura pas de benne pour les déchets comme c'était prévu à la gare de marchandises de Saignelégier le mois prochain, selon une information du Franc-Montagnard de jeudi. Le projet de déchetterie mobile qui regroupait les communes du Bémont, de Saint-Brais, La Chaux-des-Breuleux, Muriaux et Les Enfers avec Saignelégier, prévoyait d’installer un dispositif de collecte des déchets. Les détritus devaient ensuite être acheminés jusqu’au centre de tri de La Chaux-de-Fonds par les rails.

La nouvelle déchetterie devait être installée début juillet. Un délai trop court selon le maire de Saignelégier, qui explique vouloir bénéficier d’un délai d’une année pour réfléchir aux impacts de cette infrastructure. « Nous voulions avoir le temps de prévoir une séance pour informer la population, dans la mesure où ce dispositif impliquera des changements d’habitude », explique Joël Vallat, maire de Saignelégier. Si la commune chef-lieu met un frein au projet, l’élu précise qu’il n’est pas question de le laisser définitivement tomber.

Sans Saignelégier, le volume de déchets ne serait pas suffisant pour que le projet soit rentable pour les cinq autres communes. Elles ne veulent pas en rester là. Dans l’attente de la réalisation de la déchetterie mobile, une solution alternative sera discutée mercredi 1e juillet par les maires des communes concernées. /jse

Partager
Link
Météo